CRTV : Cimetière de talents❓

Spread the love

A chaque fois que la CRTV est allée pécher des talents dans d’autres chaînes de télévision, ceux-ci se sont éteints. Comment expliquer celà ?

1. Kardinal Aristide 1er

Ce brillant animateur et humoriste avait imposé son style particulier à la télévision. Son émission intitulée  » le journal du bien  » sur STV était devenue une émission incontournable au Cameroun.
A travers son look particulier, son imagination fertile et son humour ravageur, Kardinal Aristide 1er avait conquis les cœurs des téléspectateurs.

Et puis en 2016, il a décidé de rejoindre la CRTV et cela à coïncider avec sa disparition de la scène médiatique.
Les émissions qu’ils a proposées et animées à la CRTV n’ont jamais connu le succès de l’émission,  » le journal du bien ». Et ça c’est biennnnnnn !

2. Cathy Toulou Elanga

Brillante et rigoureuse journaliste à Canal 2 international, Cathy Toulou Elanga était prédestinée à un brillant avenir. Elle était la voix et l’image du journal sur Canal 2 international.
Peu à peu , elle commençait à prendre des responsabilités au sein de la chaîne et puis soudain, elle a été recrutée à la CRTV.

Après quelques passages à la télé, cette brillante journaliste a été rangée au placard. On lui confie désormais des tâches ingrates et elle manque de visibilité.
Son seul passage remarqué dans une émission à la CRTV demeure le jour où elle fut rabrouée en mondovision par le candidat Garga Haman Adji .

3. Sidoine Monkam

Voici une journaliste qui a fait ses preuves au sein du groupe l’anecdote notamment au sein de la télévision Vision 4.
Elle a brillamment et rapidement gravi les échelons au sein de cette chaîne au point d’être propulsée à la présentation du journal. Elle devenait alors un visage incontournable de Vision 4 où elle a été Rédactrice en chef adjoint.

Cette brillante journaliste a même été un visage de la matinale de Vision 4.
Elle a déposé ses valises à la CRTV et on n’a plus jamais entendu parler d’elle ou alors très peu.

La CRTV est-elle un cimetière de talents ? Pourquoi les vedettes talentueuses qui la rejoignent cessent immédiatement de briller.

Pour ma part, je note que si une vedette veut la garantie de l’emploi et la stabilité salariale, elle peut intégrer la CRTV.

Mais si une vedette veut continuer à briller, à innover et à grandir dans son métier, alors il vaut éviter la CRTV au risque de finir au placard où au cimetière médiatique. Une chaîne qui tue le talent -talent – tueuse

Source: Arol KETCH – 14.10.2020

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *