La platine de Papa

Spread the love

Ahh la platine de papa. Je vous parle là d’un journaliste érudit et très talentueux que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaitre. Car nous ne savons pas valoriser nos icônes, nos grandes voix. La plupart finit par sombrer dans les oubliettes de l’Histoire. Et c’est bien dommage.
René Kanebena Bogondo était la voix qui incarnait l’émission radiophonique « la platine de papa ».

C’est une émission culte de la CRTV Poste National diffusée tous les samedis de 17h30 à 18h30 ; un véritable régal pour les oreilles. Cette émission remettait à l’ordre du jour « les chansons qui ont laissé des souvenirs dans nos cœurs ». Le doyen René Kanebena Bogondo, de sa belle voix radiophonique incarnait cette émission à la perfection, cette émission était un rendez-vous que les fidèles auditeurs disséminés dans tous les coins du Cameroun attendaient tous les samedis avec impatience.

L’émission était interactive et les auditeurs appelaient de partout pour répondre à la question valant son pesant d’or. Généralement un court extrait d’un disque ancien était diffusé et les auditeurs devaient trouver le titre de la chanson et le nom de l’auteur. Très proche de ses auditeurs, René Kanebena Bogondo les reconnaissait  au timbre de leur voix. Ohh c’était de la radio comme on n’en fait plus aujourd’hui. René Kanebena Bogondo était un fin connaisseur de la musique camerounaise. C’était la mémoire de la musique Camerounaise d’antan. Il nous dénichait à chaque fois des disques sorts de nulle part ; c’est ainsi que grâce à lui, on pouvait écouter des titres de Malap Paul, Kamdem Irenée, Bo Jeannot, Dr Fogué etc.. des titres introuvables !

René Kanebena Bogondo était ouvert à tout type de musique, c’est ainsi qu’au cours de ses émissions,  il passé aisément du Bikutsi au makossa, du Merengué au Highlife, de la rumba à la salsa, du twist au rock’n’roll.
Il était tellement brillant que son départ à la retraite a posé un réel problème de succession crédible à l’animation de ladite émission. Pionnière du genre, le concept de la « platine de papa » a été repris par plusieurs radios de la place au Cameroun, mais je dois vous avouer que ce n’est pas comparable avec ce que faisait René Kanebena Bogondo.
René Kanebena Bogondo nous a quittés de manière tragique le 29 novembre 2015 à la suite d’un accident de circulation après le pont de la Sanaga. Quelle perte ! Tu laisses tes nombreux enfants et auditeurs, orphelins car tu étais un père pour nous. Tu nous as fait adorer les musiques d’une époque que nous n’avons même pas connue ; tellement tu en parlais avec passion.  Tu nous manques beaucoup !
Après René Kanebena Bogondo se sont succédé à la tête de cette émission, Jean Amstrong NJou, Max ELANGA MBALLA YETENGA DIOP entres autres. Bravo à eux, d’avoir tenu la dragée haute.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *